Premiers jours de cours

Mardi 26 juillet: premier jour de cours! Et oui, ce semestre, je n'aurai pas cours le lundi (ni le vendredi d'ailleurs, ce qui me fait un week-end de quatre jours!). Je dois être à UQ pour 8h pour assister à ma première lecture: "Neuroscience of social behavior". Celui-ci, c'est un cours de science : obligé dans le bi-cursus SCUBE. Taylor a également cours à 8h, nous allons donc toutes les deux à l'arrêt de bus -se trouvant à une minute de chez nous- et nous y retrouvons Sarah, une allemande avec qui nous avions discuté dans la queue pour acheter les tickets pour Byron Bay et qui habite à quelques maisons de la nôtre.

Il me faut maintenant vous expliquer le concept des bus australiens. Vous qui vous plaignez de la SNCF, des métros parisiens, des transports en commun français: venez une semaine en Australie et vous verrez la différence! En France c'est une MERVEILLE comparé à ici! En bref, nous étions à l'arrêt à 7h28 très précisément puisque le bus passait à 7h33 comme il était indiqué sur le panneau. Le bus est bien arrivé, à l'heure, mais ne s'est pas arrêté. Il indiquait seulement: "Sorry, bus full". Nous étions éberluées! Nous avons donc attendu le prochain. Et comme les bus ici arrivent toutes les dix-quinze minutes, il ne faut pas être pressé!  Le suivant, il n'est tout simplement pas passé. Quant au troisième, il ne s'est encore pas arrêté: bus full. Résultat, nous avons eu le bus de 7h46 et comme le trajet dure un peu plus de 10 minutes, nous sommes arrivées quelques minutes en retard en cours (n'oublions pas, UQ est immense!! Il faut donc compter le temps du déplacement jusqu'au bâtiment!).

 

Qu'en est-il de ma première lecture? Ma première impression: ça allait vite, très vite. Je ne comprenais pas tout même si le professeur parlait de manière très compréhensible (il est américain, ça explique son accent si facile à saisir!). Les concepts scientifiques n'ont pas les mêmes noms que ceux que j'ai appris (forcément, tout est en anglais!) et les informations à retenir se sont succédées assez rapidement. Ce cours de deux heures m'a très vite fait comprendre que j'allais avoir beaucoup de travail dans cette matière: 4 pop quizzes dans le semestre (à comprendre comme 4 interro surprises pendant les lectures), des readings d'une soixantaine de pages chaque semaine, un major essay, et une note de participation à chaque tutorial.

 

D'un coup, je comprenais mieux pourquoi nous avions si peu d'heures de cours dans la semaine: le travail personnel à fournir était impressionnant! Ce système est très différent du système français.

Puis, à 16h, j'avais ma deuxième lecture, n'ayant pas encore de tutorial cette semaine. Il s'agissait de mon deuxième cours de sciences du semestre: Australia's Marine Environment. Dans ce cours, quasiment que des exchange students. Le professeur a l'air adorable et les field trips proposés semblent inoubliables! 

 

Le mercredi 27, c'était le jour du "Market Day" à UQ. Le jour où tous les clubs et associations disposent d'un stand pour présenter ce qu'ils font. Les élèves se baladent de stand en stand et peuvent adhérer aux clubs: ça va du club Harry Potter, au club des étudiants de psychologie, au club de la foi de Jésus, en passant par le club Pokémon Go ou le club de Street Dance ou encore le club "anti-capitalist". Très sympa tous ces petits stands où chacun parle avec chacun et où chaque club te propose des gadgets et bonbons pour t'attirer dans son camp. Je n'ai pu y rester qu'une heure puisque à 11h j'avais une lecture d'Australia's Marine Environment. Puis de 12h à 14h j'ai assisté à la première lecture de mon cours de sciences politiques: "Terrorism and Insurgency in world's politics". Très intéressant. Un évènement drôle est également à retenir de ce premier cours: alors que Lucile cherchait sur son ordinateur ce que voulait dire "COIN" indiqué de nombreuses fois sur le diaporama, et, qu'après avoir trouvé la signification alambiquée de ce mot (Conflict of Interest/Noticeboard) je le recopiais avec application dans mon carnet de vocabulaire, un garçon juste sur la rangée derrière nous tape sur l'épaule de Lucile et lui montre un bout de papier. Dessus, il y avait écrit: COIN= Counter-Insurgency. Nous avons bien ri, lui de même: il devait vraiment avoir eu pitié de nous pour venir nous indiquer notre erreur!

 

Le mercredi soir ensuite, à 18h, nous sommes allées avec Lucile à un cours de danse à UQ pour faire la session d'essai. C'était étrange: nous avons dansé dehors, sur la "Campbell Place" et nous étions plus de 60 étudiants! On nous a appris les bases du Charleston et de la Bachata. C'était vraiment un moment très sympathique et personne ne se moquait d'untel, tout le monde essayait les pas sans a priori.

 

Le jeudi, mon troisième et dernier jour de cours de la semaine donc, j'avais une lecture d'Australia's Marine Environment à 9h où surprise: on nous a donné notre premier Assignment (devoir noté), à faire pour la semaine prochaine. Puis, j'ai eu mon premier cours de "Music, Development and Cognition" pour lequel j'ai du me rendre dans la School of Music. C'est le bâtiment que je préfère sur le campus de ce que j'ai pu visiter à présent: il n'est pas particulièrement beau, pas particulièrement grand ni lumineux mais dans le moindre couloir on entend de la musique. Partout, dans chaque salle, des sons résonnent et l'on peut voir des musiciens jouer. La professeur est adorable et heureusement que je connais les notions de musique parce que tout le monde dans le cours est musicien donc elle ne prend pas la peine de réexpliquer les concepts tels que les gammes, les tons, les harmonies... Cependant, tous les noms sont différents, j'avais un peu de mal à m'y retrouver, mais ça viendra! Ce cours était très axé sur la participation en groupes. 

Enfin, quand j'ai voulu quitter la salle de cours pour aller à l'arrêt de bus afin de rentrer à la maison, je me suis perdue. Mais bien perdue! Une première fois dans la School of Music: je suis passée devant une salle où quelques étudiants étaient installés avec leurs ordinateurs et après avoir marché dans je ne sais combien de couloirs pour trouver la sortie, je suis repassée devant la même salle aux ordinateurs, puis cinq minutes plus tard, je suis retombée dessus. Trois fois! Du coup, comme ils riaient un peu en voyant ma mine déconfite, je leur ai demandé de l'aide et on m'a aidé à sortir de là (bon, j'ai tout de suite été excusée quand ils se sont aperçus que j'étais française ;) ). Ensuite je me suis perdue une deuxième fois dans l'Université elle-même car mon internet m'a lâché (et donc plus de GPS!). Je ne sais pas jusqu'où je suis allée, mais je suis sortie de l'Université, puis j'y suis re-rentrée en m'apercevant que je n'étais plus du tout au bon endroit! Résultat: mon cours finissait à 12h50, je suis arrivée à l'arrêt de bus à 13h28. Je le sais très précisément puisque j'ai loupé le bus de 12h55, 13h18 et 13h25. Le prochain était à 13h55. J'ai donc attendu comme une âme en peine devant l'arrêt de bus (on ne sait jamais, ici les horaires sont tellement flexibles!).

 

J'ai finalement passé l'après-midi à travailler et le soir, nous avons préparé nos affaires pour partir à Byron Bay. Le départ pour le voyage de trois jours, c'était demain matin!

 

Maintenant promis je n'écrirai plus d'article sur mes cours (ou du moins que très peu!) parce que c'est beaucoup moins intéressant que tout ce que je fais à côté! C'était juste pour vous donner un aperçu de la vie universitaire à côté de ma vie "travel, chill and fun": je travaille aussi, il ne faut pas l'oublier ;)

 

 

Ah oui, je mets ici cette photo de la Gold Coast parce que je viens de me rendre compte que j'avais oublié de la glisser dans mon autre article! 

VIVE LA SCUBE!

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Adeline (mardi, 02 août 2016 17:45)

    Un grand Bravo à toi Salomé pour les billets postés sur ce blog.
    Te lire est un grand plaisir : tes récits sont lipides et pleins d'humour, le tout doté d'un véritable talent d'écriture narrative ! en tant que lecteur, on se sent pris en compte avec une volonté affichée de partager vos aventures : c'est très chouette :).
    On sent que la vie australienne a ses richesses et ses petits déboires mais que vous débordez de bonne volonté et de persévérance : on est tous de tout cœur avec vous, en tout cas .....moi je le suis et je me fais une joie à chaque fois de découvrir les nouveaux billets, agrémentés de jolies photos très sympas, qui font rêver :)
    A bientôt !!

  • #2

    Sylvie (mercredi, 03 août 2016 10:46)

    Super salome pour ces moments de partage continue c'est un vrai plaisir de te lire bon courage pour cette nouvelle vie qui paraît vraiment palpitante et bises à vous trois

  • #3

    sextel (vendredi, 08 septembre 2017)

    brillante